Comment bien appréhender les tâches avec ses enfants ?

Nous en parlions il y a peu, les tâches quotidiennes sont fondatrices pour les jeunes enfants. Elles contribuent à leur développement et augmentent leurs chances de succès dans la vie adulte. Pour autant, elles ne sont pas faciles à appréhender pour les parents, car les enfants rechignent souvent à la tâche (ooooh le jeu de mots). Comment faire alors pour les aborder de la bonne manière ?

Quand commencer ?

L’important n’est pas tant de savoir s’il est trop tôt pour donner des tâches à vos enfants, mais plutôt d’adapter les tâches à l’âge de vos petits. Il faut que celles-ci soient réalisables (avec ou sans votre aide), et augmenter progressivement la difficulté de chaque tâche avec le temps. Si vous donner à vos enfants des tâches trop complexes qu’ils auront du mal à réaliser, ils perdront confiance en eux. Or les tâches sont sensées bâtir leur confiance et démontrer qu’ils peuvent se débrouiller seuls.

Ainsi, vous pouvez demander à vos enfants de mettre leurs vêtements sales dans le panier à linge dès l’âge de 3 ans. Il faudra cependant attendre quelques années avant de le laisser ranger les courses ou charger le lave-vaisselle.

Bien les définir

Les tâches que vous assignez à vos enfants doivent être énoncées clairement (quoi, quand, qui) pour qu’ils aient des repères à suivre. Sans quoi ils risquent de ne pas faire ce que vous demandez et que vous vous énerviez. Imaginez si Ikea ne vous donnait que la moitié des instructions pour monter un meuble, et qu’après le SAV vous dise que vous ne comprenez rien. Frustrant, non ?

Prenons un exemple : “Julie doit nourrir le chien” vs. “Julie doit donner des croquettes à manger au chien le matin et le soir”. Vous venez d’éviter à votre chien un bol de Kellogg’s à 6 heure du matin. En donnant davantage d’informations (tout en gardant les choses simples), on établit des attentes plus précises et tout le monde sait exactement ce qu’il doit faire.

Montrez l’exemple

Un des éléments les plus importants est de bien montrer que tout le monde doit prendre part aux tâches de la maison. L’enfant ne doit pas croire que c’est parce qu’il est jeune qu’il doit s’occuper de certaines tâches, mais tout simplement parce qu’il fait partie de la famille et que, comme tous ses membres, il doit aider.

Il est donc crucial que maman, papa, ainsi que ses frères et soeurs participent activement à la réalisation des tâches du foyer. Un pour tous, tous pour un !

Offrez un choix

Nous avons tous des tâches que nous détestons faire, et d’autres qui nous dérangent moins. Certains préfèrent faire la vaisselle quand pour d’autres il est plus agréable de passer l’aspirateur. Si vos enfants ont des préférences, respectez-les ! Cela ne veut pas dire qu’ils ne doivent jamais faire des tâches désagréables, mais peut-être qu’ils pourraient davantage ranger leurs jouets que faire leur lit.

Soyez compréhensifs et patients

N’oubliez pas que vos enfants sont encore petits, et qu’il y a de grandes chances pour que vous deviez repasser derrière eux pour corriger leurs erreurs voire même tout recommencer. C’est la vie ! Il est normal qu’ils se trompent ou fassent des bêtises, c’est le lot de tous les enfants (et donc de leurs parents). L’important est de souligner leur effort et leur implication, pas tant le résultat final. En revanche, lui expliquer votre déception quand il n’y met pas du sien est tout a fait justifié. Dans ce cas, faites en sorte qu’il comprenne pourquoi vous êtes déçus, et comment il peut s’améliorer.

En utilisant ces quelques astuces, vous devriez déjà avoir une meilleure idée de comment aborder les tâches avec vos petits. Évidemment, l’astuce ultime reste Pistache 😉 !